compte rendu

samedi 28 septembre 3eme journee FC Mercury - Ste Helene

Samedi 28 Septembre à 20 heures , le FC MERCURY reçevait pour le derby, l'équipe de St HELENE SUR ISERE.

Dès l'entame du match, les locaux prenaient le match par le bon bout, multipliant les occasions de marquer le 1er but. Celui-ci aurait fait énormément de bien pour accumuler cette fameuse confiance qui nous fuit depuis le début de saison. Malheureusement, à la 20ème minutes, sur la première incursion des visiteurs dans notre moitié de terrain, St HELENE par l'intermédiaire de leur avant-centre ( ancien de la maison ) marque un but d'une belle tête décroisée, laissant Hasan impuissant.Les 25 dernières minutes de la première période, furent encore dominées par les bleus, avec trois occasions franches d'égaliser, mais le sort s'acharne décidément sur le FCM en ce début de saison, ou les occasions ne se transforment pas en buts. MI-TEMPS 0 à 1.

 Dans la continuité de la première mi-temps, le FCM continue à dominer , ne laissant pas la possibilité à St Helene d'être dangereux, sauf sur une action à la 65ème, ou leur avant-centre ,encore lui, qui d'un lob astucieux a bien faillit tromper Hasan pour la 2ème fois du match.Plus le temps passait, plus ça devenait tendus, tant pour les joueurs que pour les spectateurs, et à un quart d'heure de la fin, les bleus obtenait un pénalty , transformé par khaled . 1 à 1 les bleus y croyaient de plus en plus d'autant que l'adversaire commençait a donner des signes de fatigue. Deux nouvelles occasions de prendre l'avantage se sont présentées aux locaux, mais à 5 minutes du terme, sur leur seule occasion de ce fin de match, et sur un contre bien mené, St Helene scellait leur victoire.Les bleus se sont fait piégés à vouloir à tout prix la victoire, en n'étant plus en place sur cette fin de match, St Helene à joué la carte du réalisme.

Il faut continuer à vouloir jouer de la sorte, en posant le jeu, en pratiquant un football fait de passes, en gardant le ballon le moins longtemps possible dans ses pieds, car un jour ça payera, les occasions iront au fond des filets, j'en reste persuadé. Jeff